Idées recues

Écrit par Dr Pascal Prélaud. Publié dans La Dermatite Atopique Canine (DAC)

 

  • "Ce n’est pas une allergie alimentaire, il mange la même chose depuis plus de 4 ans".
    L’aliment incriminé est généralement ingéré par le chien ou le chat allergique depuis plusieurs mois ou plusieurs années
  • "Il ne peut pas avoir de puce, il ne va pas au bois".
    Il n’existe pratiquement pas de source de contamination extréieure en puces pour le chien. Les lieux de vie des puces sont les maisons et les appartement, bien plus adaptés à leur survie.
  • "Les antibiotiques vont rendre mon chien malade".
    L’antibiophobie ne doit pas amener à effectuer des traitements trop courts d’une infection cutanée. Les staphylocoques sont toujours plus nuisibles à l’organisme que les antibiotiques quand ils sont bien tolérés.
  • "Mon chien est probablement allergique à moi ou à mon chat".
    Heureusement cela n’ aja mais été décrit. Il n’existe aujourd’hui aucun cas d’allergie à l’homme ou au chat décrit chez le chien.
  • "Je lui donne de la viande blanche pour éviter les allergies".
    La viande blanche n’est pas moins allergisant que la viande rouge. Ainsi, dans des pays où la viande de volaille est fréquement donnée aux chiens, 70 % des cas d'allergie alimentaire sont dus au poulet.
  • "Il ne peut pas être allergique aux acariens de la poussière,
    je fais le ménage à fond tous les jours".

    Les acariens sont partout même si une maison est parfaitement propre. Un chien n’est pas allergique aux acariens de la poussière parce que son habitat est mal entretenu. C’est avant tout un problème de prédisposition génétique.